Depuis l’aube de l’humanité, d’innombrables crises sociales et mentales ont eu lieu afin que que cet être intentionnel qui habite la planète Terre puisse surmonter toutes les difficultés et poursuivre son évolution.

Chaque moment de crise a marqué une étape importante, tel un saut de l’enfance de l’humanité vers le développement de ses possibilités.

Aujourd’hui, nous sommes tous conscients que nous vivons une crise d’une ampleur énorme qui, pour la première fois dans l’histoire, touche toute la société planétaire.

Les gens sont soumis à la tyrannie du capital financier, qui, en fait,  gouverne le monde en imposant des politiques à son unique profit, derrière une démocratie de façade désormais dénuée de sens.

Un système économico-financier monstrueux fait que le profit et la spéculation ont la priorité sur les droits humains et sociaux, provoque l’appauvrissement d’une grande partie de la population, le contrôle des ressources par une nouvelle course aux armements, un consumérisme insensé assorti d’une crise environnementale sans précédent, approchant  rapidement du point de non-retour, menaçant notre existence et privant les nouvelles générations de leur avenir.

Dans ce système social et de valeurs violent et non alternatif, la peur de l’avenir, la dépression, la violence interne et la perte du sens de la vie progressent chez les gens. La diversité est perçue comme une menace et l’intolérance et la discrimination augmentent parmi les populations effrayées.

Toutes ces souffrances sont le signal d’un système social fondé sur des croyances et des valeurs auparavant généralement partagées aujourd’hui devenu intolérable.

Comme toutes les grandes crises de l’histoire, celle-ci indique aussi que les anciens modèles et croyances sont maintenant limités et qu’ils ne répondent plus aux besoins d’une nouvelle humanité et d’une nouvelle civilisation planétaire; cela indique qu’un changement profond est nécessaire.

Aujourd’hui, partout sur cette petite planète, dans chaque pays, dans chaque recoin caché de la conscience humaine, des forces évolutives œuvrent à ce changement.
Des forces parfois marginales, invisibles mais actives vers la libération et la justice sociale, vers la solidarité et la non-violence, vers une véritable démocratie et un avenir radieux et réconfortant.

Le Forum Humaniste se veut être le lieu de rencontre physique de toutes ces forces actives, qu’il s’agisse d’organisations ou d’individus, engagés de différentes manières dans la construction de nouveaux modèles et de nouvelles réalités dans chaque domaine.

Les changements nécessaires à la naissance d’un monde nouveau et meilleur ne peuvent se produire que par la convergence de milliers et de milliers d’organisations différentes et de centaines de millions d’individus allant dans la même direction, créant des réseaux d’échange et de collaboration dans lesquels chacun apporte sa contribution de spécificité et de diversité, dans la recherche de ce qui unit et non ce qui divise.

Le Forum humaniste européen s’adresse à tous ceux qui ne croient pas au grand mensonge du système de pouvoir dominant, qui montre maintenant des signes d’échec. Il s’adresse à ceux qui croient en la réalisation d’un rêve commun. Un rêve qui voit les communautés de la planète entière comme une seule humanité aux mille diversités, aux mille cultures, aux mille intentions et aux mille tentatives, pour le progrès de tous et pour tous, vers une nation humaine universelle.