C’est sous la devise «  Ce qui nous unit vers la nation humaine universelle », que se tiendra à Madrid le Vème Forum Humaniste Européen les 11, 12 et 13 mai prochains. La séance d’ouverture aura lieu à la Faculté d’Education de l’UNED, durant les journées de samedi et dimanche. Les activités se dérouleront dans le Centre Culturel El Pozo.

Dans le Manifeste qui explique le sens de cet événement, les organisateurs posent clairement le cadre : «  Nous nous trouvons à un carrefour où s’entrechoquent croyances du passé et images de l’avenir, chacune cherchant à s’imposer. La planète s’étant mondialisée, c’est dans une intercommunication sans précédent des peuples et des cultures que s’imbriquent traditions, croyances, valeurs, modes de vie et conceptions du monde. Simultanément, l’avancée technologique provoque une ouverture vers de nouveaux horizons et réveille des aspirations qui incitent l’être humain à vouloir aller au-delà du connu, au-delà des limites spatio-temporelles admises. »

Soulignant l’émergence d’une nouvelle sensibilité parmi les générations les plus jeunes, le texte poursuit : « Cependant, dans ce monde asphyxiant commence à se manifester, avec force, une nouvelle sensibilité, celle d’une humanité ayant une vision plus élevée dans laquelle on peut observer quelques signes qui méritent d’être étudiés et approfondis  à savoir: que l’être humain occupe une place centrale dans la société en même temps qu’il protège l’environnement et ses espèces, que tous les êtres humains doivent avoir les mêmes chances, que personne ne peut être discriminé et que chacun est libre de s’interroger sur le sens et la direction de sa vie… »

Pour commencer à approfondir ces thèmes, cette Vème édition du Forum Humaniste Européen s’ouvrira avec  un panel  sur « Le rôle de l’Europe pour unir ses peuples et construire des ponts avec d’autres peuples » dans lequel différents spécialistes apporteront leurs réponses à ce défi depuis leurs champs de pensée et d’action. Participeront entre autres : le coordinateur pour l’Amérique latine de l’ICAN  (prix Nobel de la Paix 2017 pour promouvoir le Traité d’interdiction des armes nucléaires) Carlos Umaña ; la députée de la France Insoumise, Sabine Rubin ;  l’économiste et spécialiste des  questions de pauvreté et d’eau en tant que bien commun, Riccardo Petrella ; l’anthropologue et activiste Clara Gómez-Plácito ; le neuroscientifique et chercheur sur le thème de la paix, Piero Giorgi ;  l’activiste pour le revenu de base universel, Mayte Quintanilla ; ou bien encore l’économiste argentin  Guillermo Sullings, auteur du livre « A la croisée des chemins, 120 pas vers la Nation Humaine Universelle ».

Durant les journées des 12 et 13 mai, auront lieu différentes tables rondes, panels, conférences, projections de documentaires et manifestations artistiques dans des domaines aussi variés que le désarmement, les droits humains, l’écologie sociale, la politique, la spiritualité, la technologie au service de la liberté, la nouvelle économie, la nonviolence, la force du féminin, le tréfonds psychosocial, l’art, la mystique sociale, le journalisme, les mouvements sociaux, la convergence des cultures, etc…

Ce forum s’inscrit dans la lignée de ceux qui se sont tenus à Moscou (1993), Budapest (2004), Lisbonne (2006) et Milan (2008), et également de ceux organisés à Mexico (2004), Santiago du Chili (1995), Quito (006) ou La Paz (2007).

Nous aspirons à nous enrichir par des regards différents, à la recherche de ce qui nous unit pour construire de nouvelles réalités. Pour cela, nous t’invitons à t’inscrire ici.

L’inscription est gratuite. Les apports que nous recevons pour couvrir les frais de fonctionnement sont volontaires tout comme le travail de ceux qui lancent ce forum.

Contact avec la presse :  ricardo.arias@pressenza.com  / +33 6 63 34 31 41