Où pouvez-vous trouver des discussions, personnes et propositions aussi diverses que :

Le juge Baltasar Garzón, qui a œuvré sans relâche pour extrader Pinochet de la protection de Margaret Thatcher face à des accusations de génocide. La militante réfugiée Nicole Ndongala, hispano-congolaise, défendant les droits humains des immigrants. Un économiste d’Argentine, Guillermo Sullings, présentant les étapes vers la Nation humaine universelle. Un docteur opposé aux armes nucléaires, Carlos Umaña, responsable ICAN pour la Costa Rica. Un militant pour la paix et neuroscientifique venu de Nouvelle-Zélande, Piero P Giorgi. Un politologue et économiste italien venu de Belgique, Ricardo Petrella. Une parlementaire membre du groupe France insoumise à l’assemblée nationale, l’humaniste Sabine Rubin. Une anthropologue sociale et militante de la convergence des cultures, Clara Gomez Placito. L’éditrice de Pressenza Athènes, Marianella Kloka’s. Mayte Quintanilla, de Madrid, humaniste du Revenu  de base universel.

Et il ne s’agit que des discours d’ouverture ?

Au Forum Humaniste Européen, bien sûr.

Autofinancé par les participants et les organisations participantes, sans la mainmise du sponsoring par des sociétés ni l’influence de multinationales, le Forum, comme ses éditions précédentes, porte à l’avant-plan le meilleur du potentiel humain. Dénoncer la violence et la déshumanisation ne suffit pas. La psyché humaine a besoin d’images positives pour le futur, de rêves, d’utopies et projets pour se lancer dans des actions de transformation. C’était l’objectif et ça le sera pour le prochain forum dans deux ans.

D’autres ateliers et discussions ont élargi et approfondi cette diversité de thèmes et personnes. Les ateliers étant trop nombreux pour être mentionnés, nous vous invitons à consulter le programme sur le site du Forum Humaniste Européen.

Parmi les visiteurs venus d’autres continents se trouvaient Tomas Hirsch, récemment élu parlementaire du Parti Humaniste dans la coalition Frente Amplio au Chili, qui a apporté des mots d’espoir pour une nouvelle manière de participer à la politique et l’humaniser.

Alors, qu’avons-nous en commun ? Qu’est-ce qui nous unit, dans notre non-violence active, bonne connaissance, nouvelle spiritualité, revenu universel de base, images pour un changement social, jeux pour la non-violence, éducation, désarmement nucléaire, droits de l’homme, historique psychosocial, migrations, discrimination – raciale, sexuelle, de tout type – écologie, questions interculturelles, humanisation de Big Pharma, médias, arts, féminisme, politiques, technologie, économie, marche mondiale pour la paix et la non-violence 2.0, tous thèmes bien présents dans les différents ateliers et débats ?

La Déclaration finale comprend l’esprit de notre existence commune : « Nous avons vu que l’essence de ce qui nous unit est de considérer les êtres humains comme la valeur la plus élevée, au-dessus de l’argent, l’Etat, les modèles et systèmes sociaux. Il s’agit de promouvoir la liberté de penser. Il s’agit de promouvoir l’égalité des droits et des chances pour tous. Il s’agit de reconnaître et encourager la diversité de coutumes et cultures. Il s’agit de s’opposer à toutes les discriminations et de consacrer la juste résistance à toutes les formes de violence : physique, économique, raciale, religieuse, sexuelle, psychologique et morale. »

C’est un appel à l’action pour mettre en route la révolution non-violente, sociale, psychologique et spirituelle, qui nous conduira à la Nation Humaine Universelle.

Le Forum s’est ouvert par des poèmes en plusieurs langues, en voici deux :

Poème original en anglais :

« Les Russes aiment leurs enfant aussi
Disait Sting, chantant pour la paix
Au milieu de la guerre froide
Nous avons tant en commun, il le savait,
Nous le savons

Nous partageons aussi le sens
De combien nous sommes différents
Chacun unique et libre
Chacun divers et semblable

 Parce que, qu’importe la distance
Ou la proximité
La flamme humaine brûle à l’intérieur
Et nous unit dans le plan

 Que personne n’est laissé derrière
Que nous bougeons à l’unisson
Vers un futur de compassion
De sens et d’amour.

 Qu’importe combien cruel
Le système devient
Il y a toujours un ami
Qui nous ouvre son cœur

 Et quand c’est un étranger
Qui nous tend la main
Tous les doutes sur l’esprit humain
S’évanouissent de nos pensées

 Célébrons dans ce forum
Notre liberté de rêver bien haut
Pour un monde vraiment humain
Non-violent, sage, fort et bon. »

 

Poème original en français :

Au delà

« Au delà de nos peurs, il y a la foi

Au delà de nos frontières, il y a un espace infini

Au delà de nos limites, il y a toujours un guide pour nous faire passer

Au delà de la routine, il y a l’inspiration

Au delà de nos montagnes, il y a des champs de blés dorés

Au delà de nos connaissances, il y a des vérités insoupçonnées

Au delà de l’indifférence, il y a l’engagement

Au delà de la mort, il y a le fil de l’éternité

Au delà de nos déchirements, il y a l’Amour

Au delà de la dépression, il y a l’espoir

Au delà du progrès pour eux, il y a le progrès pour tous

Au delà de nos querelles, il y a la nonviolence

Au delà de la destruction, il y a le soin à la Terre

Au delà de l’ignorance, il y a l’éducation

Au delà de l’injustice, il y a les droits humains

Au delà de nos erreurs, il y a la réconciliation

Et quand je VOUS vois

Je sens une douce joie m’inonder

Et cette paix qui nous unit

Me donne la force d’aller PLUS LOIN. »