En  ces temps de crise et de grands bouleversements,  quelles sont les propositions faites pour le futur ? Les grands mouvements politiques et culturels qui ont nourri les espoirs en vue d’une évolution de l’humanité semblent être bien obscurs et n’ offrent déjà plus de réponses satisfaisantes. Les divers courants qui ont éclos  ces derniers temps proposent des solutions de type conjoncturel mais s’avèrent incapables de tracer des plans pour l’avenir. Ainsi,  de façon cohérente avec ce scénario, la vision de ce qu’est l’être humain et du sens de son action dans le monde se trouvent grandement en crise.

A contrario, l’humanisme contemporain, avec ses multiples facettes, peut apporter des idées, des inspirations, des propositions pour dessiner les nouveaux chemins que l’humanité doit emprunter. Mais, quel est le terreau commun pour le dialogue entre les divers humanismes ? L’ascension de l’être humain en tant que valeur et intérêt centraux, l’affirmation de l’égalité de tous les êtres humains, la reconnaissance de la diversité personnelle et culturelle, la tendance à développer la connaissance au-delà de ce qui est considéré ou imposé comme valeur absolue, l’affirmation de la liberté d’idées et de croyances et le refus de la violence.

Cependant, il y a toujours une certaine distance entre les aspirations de cette sensibilité et la réalité du monde actuel. Il est donc nécessaire que les humanismes contemporains expriment leurs propositions tpour surmonter la crise et leurs suggestions pour l’avenir.

La table ronde se déroulera sous forme de dialogue entre le public  et les invités sur les modalités de sortie de crise et sur les propositions pour le futur.

Promoteurs

Centres européens d’études humanistes

Contact : Fulvio De Vita